Deux études scientifiques récentes de l'Institut TRANSFORM de la Haute école d'ingénierie et d'architecture de Fribourg (HEIA-FR) visent à identifier l’influence des conditions météorologiques sur les niveaux de radon dans l’environnement intérieur de trois édifices en Suisse occidentale. Elles démontrent que la température de l’air extérieur est le paramètre qui a le plus d’influence sur la présence de radon à l’intérieur des bâtiments. Le radon, ce gaz radioactif naturel que l’on peut retrouver dans l’environnement bâti, est le seul polluant de l’air intérieur réglementé en Suisse.

Chaque année, en Suisse, le radon est la cause de 200 à 300 décès du cancer du poumon, du fait de l’exposition prolongée des personnes à des niveaux importants de radon dans l'environnement bâti. Naturellement omniprésent dans la croute terrestre, plusieurs processus régissent sa dynamique du sol vers l’atmosphère: le contexte géologique, les conditions météorologiques, les caractéristiques du bâti et les habitudes des habitants.

Au moyen d’analyses statistiques basiques, deux publications de la Haute école d'architecture et d'ingénierie de Fribourg démontrent que la température de l’air extérieur est le paramètre qui a le plus d’influence sur les niveaux de radon à l’intérieur des bâtiments. Suivent les précipitations et le vent qui influencent ponctuellement les concentrations. Dans le contexte de ces études, il est aussi démontré que la pression atmosphérique, ainsi que l’humidité de l’air extérieur n’influencent que dans une faible mesure les niveaux de radon à l’intérieur des bâtiments.

Ces résultats soulignent une dynamique complexe et propre du radon dans chaque bâtiment étudié. Afin de réduire l’exposition de la population au radon, l’Office fédéral de la santé publique qui dispose d’un cadre règlementaire via l’Ordonnance sur la radioprotection (ORaP, 2017), a émis des recommandations constructives applicables tant dans l’existant que dans le neuf. Néanmoins, ces deux études mettent en exergue la nécessité d’une vraie prise de conscience par les professionnels de la construction, des facteurs parfois complexes, qui influencent la dynamique du radon dans l’environnement bâti, afin de mettre en œuvre les solutions constructives adéquates et assurer une protection efficace de la population contre le radon.  

Publications

Long-Term Impacts of Weather Conditions on Indoor Radon Concentration Measurements in Switzerland, Joan Frédéric Rey, Stéphane Goyette, Mauro Gandolla, Martha Palacios, Fabio Barazza, and Joëlle Goyette Pernot, Atmosphere 2022, 13(1), 92.

Influence of some specific meteorological events on indoor radon dynamic in western Switzerland, J. Rey, S. Goyette, M. Palacios, F. Barazza, M. Gandolla, and J. Goyette Pernot, 2021 J. Phys.: Conf. Ser. 2042 012138.

Contact

Joan Rey

Human-Oriented Built Environment Lab (HOBEL)
Doctoral Assistant - EPFL- EPFL
-spatial analysis or planning
-human-building interaction
-health and comfort in buildings

Joëlle Goyette Pernot

TRANSFORM Institute
Full Professor UAS- HEIA-FR
-health and comfort in buildings
-heating, ventilation and air-conditioning HVAC
-construction

Information

Institut TRANSFORM (HEIA-FR)

Gallery