Une équipe du smart living lab, composée des Professeurs Dolaana Khovalyg (EPFL), Dusan Licina (EPFL), Raphaël Compagnon (Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg), Denis Lalanne (Université de Fribourg) et du conseiller en liaison industrielle Martin Gonzenbach (EPFL) ont voyagé à Séoul, Corée du Sud, pour la réunion de lancement du Programme d’échange académique Corée-Suisse sur le thème de la durabilité et le confort de l’environnement construit au travail, les 3 et 4 septembre derniers. Les universités partenaires étaient représentés par les Professeurs Thorsten Schuetze (SungKyunKwan University), Yoonhie Lee (EWHA University), et Sung-Taeg Nam de (Hanyang University). Le programme a été initié par le Bureau de Sciences et Technologies (Science and Technology Office – STO) de l’Ambassade de Suisse en République de Corée, dirigé par Alessandra Apicella, responsable de la coopération en sciences et éducation entre les deux pays.

L’attention portée au concept du confort et performance au travail dans l’environnement construit ne cesse de grandir dû au nombre d’heures passées sur le lieu de travail et en raison des espaces restreints dans les villes à forte densité. Le manque de confort dans l’espace de travail pourrait, en effet, nuire à la santé, efficacité et performance de ses occupants. Il est bien connu que Séoul est une ville densément peuplée et que les personnes travaillant dans des bureaux y passent de longues heures. Inversement, la Suisse est un pays relativement protégé avec une faible densité de population et une attention particulière portée à l’environnement construit et son confort intérieur. Les extrêmes différences culturelles et environnementales, ainsi que les traditions et les défis de la Corée du Sud et de la Suisse constituent un terrain fertile pour réfléchir ensemble aux questions liées à l’environnement construit intérieur.

Des étudiants suisses et sud-coréens de différentes disciplines, telles qu’architecture, ingénierie, informatique, sociologie et psychologie, se sont rencontrés, guidés par les professeurs suisses et leurs homologues sud-coréens, dans le but de mettre en place des processus de gestion de solutions innovantes dans le domaine de l’environnement construit intérieur, et des interactions humain–bâtiment dans la réalité urbaine. Les prochaines rencontres auront lieu en été 2019 en Corée et pendant l’hiver 2020 en Suisse. La réunion de lancement du 3-4 septembre a permis de mettre en place le cadre et une base concrète pour la collaboration entre les deux pays. La première édition de ce programme transculturel et interdisciplinaire sera destinée aux étudiants de l’EPFL, la HEIA, l’UNIFR, et des Universités de EWHA, Hanyang, et SungKyunKwan. L’appel à candidatures sera lancé en décembre 2018.

En plus de la réunion de lancement, l’équipe du smart living lab a aussi assisté à la discussion “La technologie rencontre l’architecture – Concevoir ensemble l’habitat de demain” organisée par le STO de Séoul et inaugurée par l’Ambassadeur de Suisse en République de Corée, Mr. H.E. Linus von Castelmur. L’objectif d’un tel évènement était de rassembler experts et managers de l’innovation des secteurs privé et académique des deux pays pour présenter des exemples concrets de projets visant à concevoir ensemble l’habitat de demain. Les activités du smart living lab ont été présentées par la Prof. assistante Dolaana Khovalyg: “Le smart living lab – une plateforme expérimentale et interdisciplinaire pour l’environnement construit de demain” et par le Prof. Dennis Lalanne: “Les interactions humain-bâtiment”.

Information

En savoir plus