Les bâtiments représentent plus d’un tiers des émissions anthropiques mondiales de gaz à effet de serre. Les éléments porteurs concentrent une grande partie du carbone contenu dans les bâtiments. Afin de réduire les catastrophes climatiques extrêmes, il convient de trouver de nouveaux moyens de réduire le carbone. Cependant, la conception des bâtiments reste une tâche très complexe et les mesures environnementales sont souvent contradictoires. Quelle est la qualité d’une nouvelle conception? Est-elle meilleure et plus appropriée que les précédentes? Comment évaluer objectivement les gains environnementaux issus de la réutilisation d’éléments porteurs sur plusieurs cycles de vie?

Galerie