Le terme «innovation» décrit un processus de «substitution marginale» dans lequel une tâche spécifique avec des objectifs définis est effectuée, de manière à utiliser une association de composants soit nouveaux, soit structurés différemment ou qui modifie des procédures éprouvées. Dès lors que l’industrie du bâtiment ne fournit pas le même niveau de moyens, de motifs et d’opportunités pour un changement technique avantageux de manière égale entre tous les secteurs, nous pourrions exploiter notre capacité à comprendre ce qui rend un contexte favorable à certains terrains d’innovation et donner aux produits des responsabilités explicites de «développement industriel» dans ce contexte. Les recherches du FAR sur les changements liés aux technologies analysent la manière dont les bâtiments développés dans les secteurs adéquats pourraient avoir la fonction de chevaux de Troie pour l’innovation horizontale de produits dans d’autres secteurs.