Establishment of a new model for characterisation of particle resuspension from clothing

L’émission de particules à l’intérieur des bâtiments augmente le risque d’exposition par inhalation. Plusieurs études ont examiné la libération de particules associée aux habits, mais bien plus de travaux ont été réalisés sur la remise en suspension des particules associées au revêtement des sols. Les résultats des études existantes ne concordent pas toujours et beaucoup de questions restent en suspens. Plus précisément, personne jusqu’ici n’a jamais essayé de créer un modèle sur la remise en suspension des particules associées aux vêtements. Les progrès dans ce domaine pourraient aboutir à une meilleure prédiction de l’exposition et, en fin de compte, au développement de mesures améliorées de gestion de la qualité de l’air intérieur.